Un peu d'histoire...

Au bas du vallon de la Veraye, rapide comme un entonnoir, le village de Veytaux, dans sa partie la plus ancienne, s'est bâti soixante mètres au-dessus du lac. A l'écart de la grande circulation, par ses ruelles étroites et ses vieilles maisons pleines de noblesse, il témoigne d'un riche passé conditionné souvent par la proximité du Château de Chillon qui se constitua par leur fusion le 1er janvier 1962. Bien que faisant partie depuis toujours de la même paroisse que ses voisines, la commune de Veytaux refusa en 1961 de rejoindre Les Planches et Le Châtelard dans la grande commune de Montreux.

C'est aussi sur Veytaux que se dresse la forteresse de Chillon, un des monuments les plus courus de Suisse. Le viaduc autoroutier long de 2200 m, édifié de 1966 à 1969 et soutenu au-dessus de Chillon par de sveltes piliers de 30 m à 60 m, est une construction remarquable.

L'Hôtel Masson accueillit au siècle passé l'historien Jules Michelet, tandis qu'un autre proscrit par la volonté de Napoléon III, Edgar Quinet, vécut douze ans à Veytaux en attendant la chute du second Empire.

Tout le monde connaît Chillon. Tout le monde a visité Chillon?

Et bien non, Chillon s'est mis au goût du jour, Chillon évolue et la visite, nouveau parcours de découverte que vous pouvez effectuer depuis peu, vaut le détour.

Les différentes époques qui ont fait l'histoire du Château de Chillon sont mises en valeur; il est attiré par moult détails qui étaient déjà là mais on leur passait à côté en les ignorant.

L'histoire du château dans le Haut Moyen Âge reste mystérieux; puis vient, dès le XIIème siècle, sa période savoyarde, son âge d'or. Il en hérite sa superbe architecture, encore d'actualité, ainsi que de magnifiques décors.

Cette époque s'achève en 1536 par l'invasion du Pays de Vaud par les Bernois. Ils y amènent la réforme, les baillis y siègeront, le Château en restera marqué.

Les Vaudois se libérant du joug bernois le 24 janvier 1798 grâce à Frédéric Delaharpe, le canton conserve en propriété le Château. Devenue dépôt d'archives, arsenal et prison, l'ancienne résidence des comtes de Savoie est alors réhabilitée sous l'égide de l'Association pour la restauration du Château de Chillon, fondée en 1887 par l'Etat de Vaud. Chillon fera l'objet d'une restauration ambitieuse dès la fin du XIXème, conduite par l'archéologue et architecte Albert Naef. Il s'ouvrira ensuite au public.

Actuellement, le Château est toujours propriété du Canton de Vaud. Il est géré par une Fondation dont le Président est M. Claude Ruey, ancien conseiller national et ancien conseiller d'Etat.

Le Château est sis sur la Commune de Veytaux même si cela fait des envieux, Veytaux est un petit bourg, longtemps qualifié de "Bourg de Chillon". C'est une petite commune dans un grand district, le district Riviera - Pays-d'Enhaut.

Veytaux est la commune la plus à l'Est de ce qui fut le district de Vevey. Dans le nouveau découpage du district, et ceci depuis janvier 2008, Veytaux relie le district de Vevey à celui du Pays-d'Enhaut. Le nouveau district Riviera-Pays-d'Enhaut est composé de 13 communes.

Les habitants de Veytaux sont répartis entre le village proprement dit, le bord du lac et le hameau de Grandchamp. Les Rochers-de-Naye, Sonchaux et Liboson sont nos hauteurs et ne voient leurs chalets occupés, pour l'instant, qu'à la belle saison.

Comme mentionné plus haut, Veytaux peut s'enorgueillir d'avoir sur son territoire le plus prestigieux monument historique du pays. Le Château de Chillon représente ainsi l'attrait touristique majeur de la région.

Veytaux est également très fier de sa célèbre châtaigneraie de Champbabau et, en 2003, un refuge y a été construit et est régulièrement mis à la disposition du public.

A signaler encore, pour terminer l'évocation de Veytaux, l'usine souterraine des FMHL (Forces Motrices Hongrin-Léman). Celle-ci a la particularité de prélever de l'eau dans le lac et, au moyen des pompes de la centrale, de la refouler jusque dans le lac artificiel de l'Hongrin. L'eau ainsi stockée est turbinée aux heures de pointe par la centrale hydroélectrique de Veytaux.